In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

2014-2015 : Deux synodes sur la famille - Comprendre l’enjeu à la lumière de l’enseignement de l’Église (2)

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 57)

 Pour la 1ère partie cliquez ici

Dominus Iesus, le Seigneur Jésus

Le mois dernier, nous avons vu l'enjeu des deux synodes sur la famille à la lumière de la déclaration "Dominus Iesus" de Joseph Ratzinger, le futur Benoît XVI. Nous avons vu que l'enseignement de Jésus sur la famille a une valeur absolue, parce que Jésus est vraiment "Seigneur" et qu’il est "la plénitude de la Révélation". A présent, il nous faut voir comment l’Église continue la mission de Jésus. Depuis le synode, les médias parlent beaucoup de l'Église et attendent d'elle une position "urgente" sur la famille! Face à ce sujet important, quelle mission a l'Église ? Pour répondre à cette question, il faut repartir de l’Évangile : après sa résurrection Jésus a confié son Église aux apôtres pour la répandre et la diriger; Il a voulu que sa présence et son œuvre de salut continuent dans et par l’Église. Jésus a promis de ne jamais abandonner l’Église et de la guider par son Esprit Saint. Comme dans un corps où la tête et les membres sont différents mais inséparables, le Christ et son Église ne font qu’un, on ne peut les séparer. Le concile Vatican II enseigne que l'Église de Jésus se trouve en plénitude dans la seule Église catholique gouvernée par le successeur de Pierre et les évêques en communion avec lui. J. Ratzinger dit que, par la succession des évêques, il y a une continuité historique entre l’Église fondée par Jésus et l’Église catholique. Si l'Église catholique a reçu en plénitude les éléments de vérité et de sanctification nécessaires au salut des hommes, nous devons lui faire confiance quand elle parle de la famille dans le plan de Dieu. Jésus a fait d'elle "la colonne et le fondement de la vérité" (1 Tm 3, 15). Actuellement la famille est attaquée. Il y a des confusions à propos de l’enseignement de Jésus sur la famille. Que peut dire l’Église pour aider les personnes victimes de cette confusion ? L’Église a pour finalité d’annoncer le Royaume de Dieu et de l’instaurer dans toutes les nations; elle est déjà sur terre le germe, le signe et l’instrument du Royaume qui aura son accomplissement dans la Vie éternelle. Pour J. Ratzinger, travailler pour le Royaume et le construire c’est « reconnaître et favoriser l’action de Dieu qui est présente dans l’histoire humaine, la transforme, et la libère du mal sous toutes ses formes. » Ainsi l’Église doit aider les catholiques à rester fidèles et à rendre témoignage aux paroles de Jésus dans l’Évangile. Or les paroles de Jésus sur le mariage et la famille font partie intégrante de l’annonce du Royaume. L’Église a donc la charge de les annoncer et de communiquer la grâce pour les mettre en pratique. L’Église n’est pas la seule institution religieuse à parler de la famille. N’est il pas audacieux de parler d’elle comme l’instrument de salut de l’humanité ? Pour J. Ratzinger il s’agit d’une vérité de foi qui n’enlève rien à la considération respectueuse des autres religions. L’Église reconnaît qu’il existe des éléments de vérité dans les autres religions. Cependant, ces religions ne sont ni complémentaires, ni équivalentes à l’Église. L’Église n’est pas un chemin de salut parmi d’autres. Pour J. Ratzinger nous devons croire fermement que l’Église en marche sur la terre est nécessaire au salut. Et cela vient de Jésus. En effet, Jésus est le seul médiateur et l’unique voie du salut et Il est présent dans et par son Église. C’est pourquoi, tout homme qui reçoit le salut, le reçoit du Christ et non sans une médiation de l’Église. Quand l’Église parle de la famille, elle le fait pour le salut des hommes à la lumière de la vérité qui est le Christ.

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers