In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

La force prière de l'Eglise au coeur de l'été

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 65)

Fête de l’Assomption : le cardinal Barbarin appelle au réveil de la France

Cette fête de l’Assomption 2015 restera gravée dans l’histoire de la France. D’abord parce qu’elle a été préparée spirituellement par une prière intense et fervente : neuf mois de prière, une neuvaine de mois donc, lancée le 15 novembre dernier 2014 par un groupe de laïcs catholiques, et se concluant avec le sommet de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie. Mais aussi parce que le cardinal Barbarin, au terme de cette neuvaine, en a donné le sens et appelé au réveil de la France, lui lançant cet appel : "France, et si c’était l’heure de ton réveil ?" Il a rappelé les paroles fortes de saint Jean-Paul II, lors de son premier voyage pastoral dans notre pays, en 1980 : « France, Fille aînée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? »  Il a aussi rappelé son appel à la responsabilité devant la vocation de notre pays : « … Cela crée beaucoup de devoirs ! » avait ajouté Jean-Paul II en rappelant la vocation de la France. Le cardinal a conclu : « C’est vrai : une si riche histoire ne doit pas nous enorgueillir ni nous écraser, mais elle nous impose des obligations. Les centenaires et les commémorations risquent de nous endormir, mais il faudrait surtout qu’ils nous stimulent et nous renouvellent. » Mais ce renouveau, a rappelé le cardinal, passe par notre conversion, une conversion qui doit s’enraciner précisément sur le recours à la Vierge Marie, que nous sommes appelés à imiter : « Les  Français, dit-on, se plaignent à la moindre occasion. La Vierge Marie, elle,  exulte de joie. Les Français sont fiers, c’est même l’origine de leur nom. Marie est humble. Les Français veulent régner en maîtres. Marie se présente comme la servante. Les Français sont incrédules, même vis-à-vis d’eux-mêmes. Marie croit. Et si les Français renouvelaient leur engagement dans la prière, pour que… les Français, comme Marie,  prient ! »  Demandons, avec le cardinal Barbarin,  « qu’advienne la grâce d’une France priante (…) Nous espérons que se lève la prière des enfants et de leurs aînés, des nouveaux français et des anciens, des riches et des pauvres, des orgueilleux et des humbles, des incrédules même et des croyants : tous en prière ! » Oui, répondons à cet appel à la prière, pour que la France redevienne « la fille aînée de l’Eglise », une fille joyeuse, humble, servante, et priante !

Les cloches ont sonné le 15 août pour nos frères persécutés d’Orient

Signe précurseur du réveil de la France ? Notre pays n’a pas voulu oublier ses frères chrétiens persécutés, et en ce 15 août, dans de nombreux diocèses, abbayes et sanctuaires français (dont celui... de St Pierre-de-Colombier !), mais aussi dans d’autres pays étrangers, les cloches ont retenti, à midi, pour transmettre un même message d'espoir aux chrétiens d'Orient ayant fui devant le groupe État islamique. A l’origine de cette belle initiative, une laïque de Toulouse ; mais ce « cri d’amour » pour nos frères chrétiens d’Orient a pris de l'ampleur en étant relayée par Mgr Philippe Barbarin, dans un message-vidéo, et Mgr Jeanbart, archevêque d'Alep, en Syrie. « Ce son des cloches, le 15 août, à midi, dans toutes les églises et tous les sanctuaires de notre pays, serait un beau rappel à la prière, à l'amitié, à la fraternité, au soutien de toutes nos communautés à ces frères qui nous sont très chers depuis des siècles et des siècles », avait affirmé Mgr Barbarin dans son message-vidéo.

Le Pape se rendra à Cuba et aux Etats-Unis du 19 au 28 septembre.

Dans le contexte de la réconciliation américano-cubaine dont il a été l’un des artisans majeurs, la prochaine visite pastorale de notre Pape François est évidemment très attendue. Le Pape attend, de son côté, la prière de ses enfants pour porter son message fort au peuple américain et à ses dirigeants, et  toucher le cœur de ce peuple. Le pape est d’abord attendu à Cuba, où il séjournera plus de trois jours sur l’île, à la suite de ses deux prédécesseurs. À La Havane, Hoguin puis Santiago, étapes de sa visite, il célébrera chaque jour une messe. Comme à chaque voyage, il s’entretiendra avec le chef de l’État, les évêques du pays, les religieux et séminaristes ainsi que la jeunesse. Des rencontres similaires sont aussi prévues aux États-Unis, où dominera toutefois la dimension politique du voyage. À Washington, le pape François sera le premier pape invité à s’exprimer devant le Congrès américain. La politique internationale sera ensuite au rendez-vous au siège des Nations unies, à New York le 25 septembre, où, à la suite de Paul VI cinquante ans plus tôt, le pape François qui a dénoncé à maintes reprises une « troisième guerre mondiale par morceaux » prononcera une allocution très attendue. Le Pape aura aussi un rendez-vous important au mémorial de Ground Zero, ancien site des tours jumelles à Manhattan et lieu des attentats terroristes du 11 septembre 2001, où il rencontrera les représentants des autres religions. Le Pape François, qui s’est toujours montré proche des plus pauvres depuis le début de son pontificat, rencontrera aussi des sans-abri à Washington, des familles immigrées de Harlem (New York) et des détenus à Philadelphie. Les familles seront à l’honneur à la fin de ce voyage puisque le pape participera à la rencontre internationale sur ce thème, organisée à Philadelphie. Dès le dimanche suivant son retour à Rome, prévu le lundi 28 septembre, débutera le deuxième Synode sur la famille. A l’occasion de cet autre événement majeur pour la vie de l’Eglise et du monde, le Pape compte aussi très fort sur la prière de tous ses enfants. Ne le décevons pas !

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Décembre 2020 : En ce prochain Noël, viens Jé...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers