In Altum

Mensuel catholique gratuit
pour les jeunes et toute la famille
(à partir de 13 ans) !

Connaissez-vous la confrérie de la châtaigne ?

Publié le dans la rubrique (In Altum n° 69)

Ces derniers jours, des amis de la Communauté nous ont fait connaître la Confrérie de la châtaigne. In Altum a mené pour vous une petite enquête sur cette sympathique association ardéchoise qui vous fera découvrir les richesses insoupçonnées de notre charmante région.

De loin, tout le monde s’y laisse prendre et croit voir des moines franciscains… Et pourtant, il n’en est rien ! Dans leur tenue marron (couleur châtaigne !), les membres de la confrérie susdite se donnent la mission de « promouvoir la châtaigne ardéchoise et ses produits dérivés de celle-ci » (sic). Sis au cœur de Privas, capitale française de la châtaigne, le siège de la confrérie voit ses membres se réunir pour des assemblées générales durant lesquelles sont évoquées des questions relatives à la défense et à la promotion de la châtaigne ardéchoise. Selon une tradition bien établie en milieu rural, les membres des confréries participent en tenue aux processions des fêtes patronales et locales, communiant ainsi (à leur manière) à la vie culturelle et cultuelle des communes. Ainsi, être membre d’une confrérie, c’est s’insérer dans les traditions d’un terroir et faire vivre les antiques usages hérités des anciens. En fin de compte, derrière la tenue bigarrée des membres des confréries se cache le noble désir de magnifier un passé régional qui a du sens et qu’il vaut la peine de transmettre aux générations futures. Pour revenir à notre confrérie ardéchoise, il semble selon certaines de nos sources que chaque membre de la confrérie doit s’engager à vivre la devise inscrite sur la médaille qu’il se fait un honneur d’arborer fièrement sur sa poitrine les jours de fête « semper castanea, numquam morositas », devise que l’on pourrait traduire de la sorte : « la châtaigne toujours, la tristesse jamais » ! Là encore, comment ne pas s’enthousiasmer devant une telle tradition qui fait taire tout ceux qui considèrent aujourd’hui que le latin est une « langue morte » ? Si les racines latines de notre culture se dessèchent dangereusement en nos temps, notre confrérie de la châtaigne ne semble pas s’y résigner ! Au terme de cette (trop) rapide présentation de la Confrérie de la châtaigne, nous ne pouvons que féliciter chaudement ses membres pour leur engagement au service des antiques traditions ardéchoises et pour leur désir de contribuer ainsi à unir les habitants de leur région autour de la noble cause de la châtaigne. Pour conclure, il nous plaît de citer en intégralité le serment prononcé par chaque membre de la confrérie le jour de son intronisation : « Je jure devant vous de porter haut l’enseigne de ce fruit généreux que l’on nomme châtaigne, qui sut donner pitance en d’autres rudes temps, mais dont, en nos années, les gourmets sont friands ». Source : www.confrerie-chataigne.fr

Commentaires

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2021 : Regardons l'étoile, invoquons...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers