Vendredi 8 mai : le renouveau carolingien

Publié le par

Neuvaine du 19 avril au 19 juin 2020

en préparation à notre consécration aux Cœurs de Jésus et de Marie

Vendredi 8 mai : le renouveau carolingien et ses répercutions liturgiques

Chantez pour le Seigneur un chant nouveau !

Charlemagne va entreprendre une œuvre gigantesque d’instruction de son peuple qu’il veut tirer de l’illettrisme. L’écriture elle-même en sera durablement révolutionnée. Ce renouveau intellectuel aura des répercutions sur la vie de l’Eglise et notamment dans le domaine liturgique comme la vidéo d’aujourd’hui nous permettra de découvrir.

Prions pour que la France puisse poursuivre encore sa vocation d’éducatrice des peuples !

La vidéo

Pour aller plus loin...

Avec l'époque carolingienne, le chant grégorien est introduit dans notre liturgie ! Parmi les « acclamations carolingiennes » que nous conservons de cette époque, il y a le "Christus vincit" : le connaissez-vous ? Nous le chantons tous les dimanches à la fin des vêpres !

En voici les paroles :

"Christus vincit, Christus regnat, Christus, Christus imperat !"

ce qui signifie :

"Le Christ vainc (ou conquiert), le Christ règne, le Christ commande !"

Le moine Alcuin, conseiller et proche de Charlemagne, insista particulièrement sur le soin de la calligraphie et de la ponctuation. Grâce à lui, la "minuscule caroline" se propagea. On la retrouve par exemple dans les Bibles de l'époque !

Ci-dessous, la première page du Livre de l'Exode en minuscule caroline : 

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers