Samedi 16 mai : la spiritualité française des XIIe et XIIIe siècles

Publié le par

Neuvaine du 19 avril au 19 juin 2020

en préparation à notre consécration aux Cœurs de Jésus et de Marie

Samedi 16 mai : Une spiritualité contemplative et missionnaire

Voici ta Mère

Les XIIe et XIIIe siècles constituent une page importante de l'histoire de la spiritualité française.

Sous l'impulsion conjuguée des monastères cisterciens, de la vie canoniale, et des ordres mendiants naissants, l’Évangile s'ancre en profondeur dans la société médiévale, dans une double dimension : contemplative et missionnaire.

La foi s'incarne dans une spiritualité christocentrique avec le développement du culte du Saint-Sacrement et de la dévotion au Sacré-Cœur et en même temps dans une spiritualité mariale, grâce essentiellement à saint Bernard, le chantre de la Vierge Marie, puis aux Dominicains appelés à répandre la prière du Rosaire."

La vidéo

Pour aller plus loin...

Citons aujourd'hui le "chantre de la Vierge Marie", Saint Bernard qui disait " De Maria, numquam satis !" (De Marie, jamais assez !).

On connaît ses sermons sur les gloires de la Vierge Mère, en particulier cet extrait sur l'Incarnation (4e Homélie sur le Missus est)

 "Ô vierge, vous avez entendu l'annonce de ce qui va se faire et l'Ange vous a dit comment cela se doit faire ; [...] l'Ange maintenant n'attend plus que votre réponse, il faut qu'Il retourne à Dieu. Ô Notre Dame, nous attendons aussi cette réponse de miséricorde, nous pauvres malheureux qui gémissons sous le coup d'une parole de damnation. Le prix de notre salut est entre vos mains, nous sommes sauvés si vous daignez consentir. Créatures du Verbe éternel de Dieu, nous périssons tous, une parole de votre bouche nous rend à la vie et nous sauve. Adam et sa triste postérité condamnés à l'exil, Abraham, David, les autres Pères, je veux dire vos propres aïeux, qui sont aussi plongés eux-mêmes, dans les ombres de la mort, vous supplient de consentir. Le monde entier à vos genoux, attend votre consentement..."

Saint Bernard a aussi composé la célèbre prière du "Souvenez-vous"...

"Souvenez-vous ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé vos suffrages,ait été abandonné.

Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma mère, je viens vers vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.

Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen."

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers