Demander miséricorde par l'intercession de St Joseph

Publié le par

Méditation pour l'Heure de la Miséricorde

Dimanche de la Divine Miséricorde - 11 avril 2021

Demander la miséricorde par l'intercession de Saint Joseph

Retrouvezi-dessous la méditation ainsi que la vidéo de l'Heure de la Miséricorde en cette fête de la Divine Miséricorde 2021.

« A trois heures implore ma Miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs, et ne fût-ce que pour un bref instant, plonge-toi dans ma passion, en particulier dans mon abandon au moment de mon agonie. C’est là une heure de grande Miséricorde pour le monde entier. Je te laisserai pénétrer ma mortelle tristesse ; en cette heure, je ne saurais rien refuser à l’âme qui me prie, par ma passion… » Jésus, à Sainte Faustine (Petit Journal, 1320)

Les papes nous invitent à invoquer la miséricorde divine par l’intercession de St Joseph

Si la splendeur de la création manifeste la gloire de Dieu, la miséricorde la rend plus éclatante encore. Saint Augustin, Saint Thomas, Sainte Faustine n’ont pas hésité à voir dans la miséricorde le plus grand, le plus merveilleux des attributs de Dieu. En effet, la création consiste à donner l’existence à des êtres bons et même très bons, ce qui est déjà excellent ; mais la miséricorde consiste à relever ce qui est déchu, à sauver ce qui est perdu, et cela est plus extraordinaire encore.

Le Pape François a voulu une année St Joseph, c’est pourquoi nous allons implorer la divine miséricorde par l’intercession du Grand et Bon Saint Joseph. Le désir du Pape François est de faire grandir l’amour envers ce grand saint, pour être poussés à implorer son intercession et pour imiter ses vertus et son élan (Lettre apost. Patris corde, 8/12/2020, n. 7).

En outre, le pape a voulu, par cette année, marquer les 150 ans de la proclamation de saint Joseph comme patron de l’Eglise catholique. C’est en effet, en 1870 que le Bienheureux Pape Pie IX a voulu que Saint Joseph puisse être invoqué pour secourir l’Eglise, car précise-t-il : l’Eglise est accablée de si grandes calamités que les impies se persuadent déjà qu’il est enfin venu le temps où les portes de l’enfer prévaudront contre elle (Decret Quemadmodum Deus, 8/12/1870). St Joseph est donc invoqué comme patron de l’Eglise catholique pour une grande action de miséricorde qui consiste précisément à sauver l’Eglise en péril.

Quelques années après, le Pape Léon XIII, recourrait lui aussi à l’intercession de Saint Joseph,  car disait-il, Nous voyons la foi  s'éteindre dans un grand nombre d'âmes ; nous voyons la jeunesse grandir dans la dépravation des mœurs et des opinions ; l'Eglise de Jésus-Christ est attaquée de toute part par la violence et par l'astuce ; les fondements mêmes de la religion sont ébranlés avec une audace chaque jour croissante. C’est pourquoi Léon XIII désirait que le peuple chrétien s'habitue à invoquer, en même temps que la Vierge, Mère de Dieu, son très chaste Epoux, le bienheureux Joseph (Encyclique  Quamquam pluries, 15/8/1889).

Rappelons aussi que le Concile Vatican II, voulu par le Saint Pape Jean XXIII pour un renouveau profond de l’Eglise, a été placé sous la protection de Saint Joseph.

Tout ceci nous montre combien il est juste d’invoquer la divine miséricorde par l’intercession du Grand et Bon St Joseph

Avec la Sainte Vierge, St Joseph est objet et canal de la divine Miséricorde

Méditons maintenant sur la façon dont St Joseph peut être notre puissant intercesseur auprès de Dieu miséricordieux.

Cela a été exprimé d’une manière assez lumineuse par les papes Léon XIII et saint Paul VI. Il s’agit d’abord de voir que saint Joseph, si étroitement associé à sa sainte épouse, a été comblé par la miséricorde prévenante de Dieu, c’est-à-dire que la miséricorde divine s’est exercée envers lui, non pas en le relevant du péché, mais en le préservant du péché et en le faisant merveilleusement grandir en vertu. Il s’agit ensuite de saisir que ce don lui a été fait afin d’être pour nous un canal de cette même miséricorde.

La miséricorde prévenante de Dieu envers celui qui a été choisi pour être l’époux de la Sainte Vierge est très bien exprimée par le pape Léon XIII  : la dignité de la Mère de Dieu est si haute, dit-il, qu'il ne peut être créé rien au-dessus. Mais, comme Joseph a été uni à la Bienheureuse Vierge par le lien conjugal, il n'est pas douteux qu'il n'ait approché plus que personne de cette dignité suréminente par laquelle la Mère de Dieu surpasse de si haut toutes les natures créées. En effet, le mariage, entraîne de sa nature la communauté des biens entre l'un et l'autre conjoints. Aussi, en donnant Joseph pour époux à la Vierge, Dieu lui a donné un participant de sa sublime dignité (Encyclique  Quamquam pluries, 15/8/1889)

Puis, en faisant le parallèle entre le couple d’Adam et Eve et celui de Marie et Joseph, le pape St Jean Paul II énonce combien les dons faits à Marie et à Joseph leur ont certes été octroyés pour leur propre sanctification, mais aussi parce qu’ils devaient être des canaux de la divine miséricorde qui voulait se répandre sur toute l’humanité. Paul VI s’exprime ainsi : au seuil du Nouveau Testament comme à l'entrée de l'Ancien se dresse un couple. Mais, tandis que celui d'Adam et Eve fut la source du mal qui a déferlé sur le monde, celui de Joseph et de Marie est le sommet d'où la sainteté se répand sur toute la terre (Alloc. Aux Equipes Notre-Dame, 4/5/1970, n. 7).

Chapelet de la miséricorde

C’est pourquoi nous allons prier le chapelet de la miséricorde en invoquant l’intercession de Marie et Joseph. Nous le ferons en suivant différents événements de la vie de Notre Dame et de St Joseph.

· Dans la 1ère dizaine nous penserons à l’annonciation à Marie et à Joseph. Ils ont tous deux reçu de l’ange la mission de donner le Nom de Jésus à l’enfant qui allait naître. St Joseph a, en outre, reçu une explication de ce Nom qui signifie Dieu sauve, car, lui a dit l’ange, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

Bse Anne Catherine Emmerich rapporte ce qu’elle a vu à ce propos : L'ange avait dit à Joseph que l'enfant devait s'appeler Jésus, mais le prêtre d'abord n'agréa pas ce nom, et il se mit en prières. Un ange lui apparut et lui montra le nom de Jésus sur un écriteau pareil à celui qui surmonta la croix sur le Calvaire. Elle ne sait pas si le prêtre a vu cet écriteau, mais elle a vu le prêtre tout ému écrire ce nom sur un parchemin, comme poussé par une impulsion d'en haut.

Avec Marie et Joseph, nous prierons pour les pécheurs en invoquant le Nom de Jésus, le seul par lequel nous puissions être sauvés (cf. Act 4, 12).

· Dans la 2ème dizaine nous méditerons sur la prophétie du vieillard Syméon qui, après avoir béni Marie et Joseph, a annoncé que Jésus serait signe de contradiction et qu’un glaive de douleur transpercerait l’âme de Marie, de sorte que seraient dévoilées les pensées du cœur d’un grand nombre.

- Par l’intercession de Marie et Joseph, nous demanderons le dévoilement des cœurs et l’illumination des consciences dans ce qu’il y a de bien et dans ce qu’il y a de mal. Une telle illumination est certainement douloureuse, mais nous la demanderons en vue du repentir et du pardon afin d’échapper à la condamnation.

· Dans la 3ème dizaine nous évoquerons l’adoration de l’enfant Jésus par les mages en nous émerveillant du fait que des païens venus de loin ont ainsi reconnu leur Sauveur.

- Par l’intercession de Marie et Joseph, nous confierons à la divine miséricorde tous ceux qui ne croient pas encore au Christ Rédempteur. Qu’ils puissent être  illuminés par la foi et recevoir le salut.

· Dans la 4ème dizaine nous méditerons sur le massacre des Saints innocents. C’est par  St Joseph que Dieu le Père a protégé son divin Fils de la fureur du roi Hérode. Comme le dit le Pape François, la “bonne nouvelle” de l’Évangile est de montrer comment, malgré l’arrogance et la violence des dominateurs terrestres, Dieu trouve toujours un moyen pour réaliser son plan de salut (Lettre apost. Patris corde, 8/12/2020, n. 5).

- Par l’intercession de Marie et Joseph, nous allons implorer la miséricorde divine pour que cessent tous les crimes contre la vie depuis sa conception jusqu’à son terme naturel.

· Enfin, dans la 5ème dizaine nous méditerons sur la perte et le recouvrement de Jésus au Temple. Nous porterons particulièrement notre attention sur la difficile parole de Jésus adressée à Marie et à Joseph : «Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père?». Ils n’ont pas compris cette parole mais l’ont gardée dans la foi. Leur obéissance dans la foi contraste fortement avec l’apostasie qui, aujourd’hui, menace de nombreux membres de l’Eglise, y compris des prélats qui ne croient plus vraiment que Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie.

- Par l’intercession de Marie et Joseph, nous implorerons la miséricorde divine pour que la vraie foi soit toujours prêchée aux fidèles.

Avec Marie et Joseph, adorons maintenant le Saint Sacrement en confions nos familles, l’Eglise et le monde à la divine miséricorde.

En vidéo !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Mai 2021 : L'heure de la persévérance et de l...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers