Janvier 2020 : Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau

Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau

j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous !

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Nous vous souhaitons une Bonne et Sainte Année 2020. Nous remercions Dieu pour toutes les grâces distribuées par Notre-Dame des Neiges, les samedis 14 et 21 décembre, malgré les intempéries et les grèves. Nous avons titré le communiqué présentant le pèlerinage du 14 décembre : « une Fête de Notre-Dame des Neiges pas comme les autres ». Les 1000 pèlerins qui se dirigeaient vers la statue de Notre-Dame des Neiges à St-Pierre-de-Colombier étaient attendus par 150 manifestants, qui protestaient contre notre projet de construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie. Nous avions demandé aux pèlerins de ne pas répondre aux provocations et de rester dans la prière. Tous ont bien respecté les consignes et aucun débordement n’a eu lieu alors que, pendant le temps de la prière devant la statue de Notre-Dame des Neiges (environ une heure), les manifestants brandissaient des pancartes hostiles dont celle-ci très violente : « vos mères auraient dû avorter », et levaient le bras gauche avec le poing fermé. Un directeur de journal a parlé de miracle en constatant les photos provocantes et le fait qu’il n’y avait pas eu d’affrontements. Beaucoup de grâces ont été données aux amis de Notre-Dame des Neiges, qui ont prié avec grande ferveur, le 14 décembre. Pour la deuxième partie de la Fête de Notre-Dame des Neiges, le samedi 21 décembre, aucun opposant n’était là et la procession avec beaucoup d’enfants et de familles a été un nouveau temps de grandes grâces. Merci de prier avec nous pour les opposants à la construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie. Qu’ils comprennent qu’elle n’est pas une menace, mais un don de Dieu.

Nous venons de conclure une belle retraite avec 35 retraitants dont une majorité de jeunes. La nuit de prière a été suivie par une nombreuse assistance. Elle a été vécue dans un esprit de réparation et d’action de grâce.

Prions l’Esprit-Saint et Jésus de nous obtenir en cette année 2020 la grâce d’être consacrés dans la Vérité ! Le Forum de Sens du 22 au 23 février 2020 « Inspiration et vérité de l’Ecriture Sainte », la Session de Sens du 10 au 12 juillet 2020 « Témoins de la grande Tradition de l’Eglise », et les autres activités spirituelles, qui vous seront proposées, devraient vous y aider.

I - Avant de commencer...

Prière d'introduction

Viens Esprit-Saint… Notre Père... Je vous salue Marie… St Joseph, St Basile et St Grégoire de Nazianze, Ste Geneviève, St Manuel Gonzalez, Ste Raphaëlle, Claire de Castelbajac, St Lucien, Ste Léonie, Bse Alix, Pauline Jaricot, St Hilaire, St Antoine, Sts Fabien et Sébastien, Ste Agnès, St André du Québec, St Vincent, St François de Sales, St Paul, Sts Timothée et Tite, Ste Angèle Merici, St Thomas d’Aquin, St Jean Bosco, Saints Patrons et Saints Anges gardiens.

Effort

bannir le mensonge en nous efforçant d’être toujours vrais !

Parole de Dieu : Ez 36, 16-38

« La parole du Seigneur me fut adressée : « Fils d’homme, lorsque les gens d’Israël habitaient leur pays, ils le rendaient impur par leur conduite et leurs actes. Leur conduite a été devant moi comme la souillure d’une femme pendant son impureté. Alors j’ai déversé sur eux ma fureur, à cause du sang qu’ils avaient versé dans le pays, à cause des idoles immondes qui l’avaient rendu impur. Je les ai dispersés parmi les nations, ils ont été disséminés dans les pays étrangers. Selon leur conduite et leurs actes, je les ai jugés.

Dans les nations où ils sont allés, ils ont profané mon saint nom, car on disait : “C’est le peuple du Seigneur, et ils sont sortis de son pays !” Mais j’ai voulu épargner mon saint nom, que les gens d’Israël avaient profané dans les nations où ils sont allés.

Eh bien ! tu diras à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Ce n’est pas pour vous que je vais agir, maison d’Israël, mais c’est pour mon saint nom que vous avez profané dans les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, profané parmi les nations, mon nom que vous avez profané au milieu d’elles.

Alors les nations sauront que Je suis le Seigneur – oracle du Seigneur Dieu – quand par vous je manifesterai ma sainteté à leurs yeux. Je vous prendrai du milieu des nations, je vous rassemblerai de tous les pays, je vous conduirai dans votre terre. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; de toutes vos souillures, de toutes vos idoles, je vous purifierai. Je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau. J’ôterai de votre chair le cœur de pierre, je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon esprit, je ferai que vous marchiez selon mes lois, que vous gardiez mes préceptes et leur soyez fidèles. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères : vous, vous serez mon peuple, et moi, je serai votre Dieu.

Je vous délivrerai de toutes vos souillures, je convoquerai le froment, je le multiplierai, je ne vous soumettrai plus à la famine. Je multiplierai le fruit de l’arbre, le produit des champs, afin que vous n’ayez plus à supporter l’humiliation de la famine parmi les nations.

Vous vous souviendrez de votre mauvaise conduite, de vos actes qui n’étaient pas bons. Le dégoût vous montera au visage, à cause de vos péchés et de vos abominations. Ce n’est pas à cause de vous que je vais agir – oracle du Seigneur Dieu –, sachez-le bien. Soyez honteux et confus de votre conduite, maison d’Israël.

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Le jour où je vous purifierai de tous vos péchés, je peuplerai les villes, et les ruines seront rebâties. Le pays qui était désolé sera cultivé, alors qu’il était une désolation aux yeux de tous les passants. On dira : “Ce pays qui était désolé est devenu comme un jardin d’Éden ; les villes qui étaient en ruines, désolées, démolies, sont fortifiées et peuplées.” Alors les nations qui subsisteront autour de vous sauront que Je suis le Seigneur : je reconstruis ce qui était démoli, je replante ce qui était désolé. Je suis le Seigneur, j’ai parlé, et je le ferai.

Ainsi parle le Seigneur Dieu : En outre, je me laisserai chercher par la maison d’Israël afin d’agir en sa faveur ; les hommes, je les multiplierai comme un troupeau. Comme un troupeau de bêtes consacrées, le troupeau qui remplit Jérusalem lors de ses solennités, les hommes rempliront, tels un troupeau, les villes en ruines. Alors on saura que Je suis le Seigneur. » Ez 36, 16-38

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Première rubrique du carnet de cordée : discipline de vie

Fidélité à ses temps de prière et à l’examen de conscience. Nous serons vrais avec nos proches et notre prochain si nous sommes vrais avec Dieu. Qu’Il soit en vérité le premier servi en nos vies !

2) Deuxième rubrique : prévisions

Pour ne pas nous laisser surprendre dans un milieu où le mensonge est largement utilisé, il est important de prévoir en veillant et priant. Pierre a renié trois fois Jésus en un milieu hostile. Avant d’aller au travail, demandons l’aide de Dieu, prions notre ange gardien et notre Saint Patron. Faisons de même en nos autres activités sociales, familiales, sportives ... : soyons vrais partout et avec tous !

3) Troisième rubrique : consigne spirituelle : Dieu veut nous donner un cœur nouveau et un esprit nouveau en vue de l’année d’un vrai renouveau !

Nous ne pouvons pas vivre une année de vrai renouveau sans recevoir de Dieu un cœur nouveau et un esprit nouveau. La prophétie d'Ézéchiel devrait nous aider pour cette première consigne de cordée de l’année 2020. Le contexte social de cette prophétie est l’exil du Peuple de Dieu à Babylone. Pourquoi Dieu a-t-Il permis cette épreuve ? Il le révèle par Ézéchiel : « Fils d’homme, ceux de la maison d'Israël, quand ils habitaient sur leur terre, l'ont souillée par leur conduite et par leurs œuvres. Leur conduite était devant moi comme la souillure d'une femme. Et j'ai versé sur eux mon courroux, à cause du sang qu'ils ont versé sur le pays, et parce qu'ils l'ont souillé par leurs infâmes idoles. Je les ai dispersés parmi les nations, et ils ont été disséminés dans les pays; je les ai jugés selon leur conduite et selon leurs œuvres. Arrivés chez les nations où ils sont allés, ils ont déshonoré mon saint nom, quand on disait d'eux : "C'est le peuple du Seigneur, c'est de son pays qu'ils sont sortis. » (Ez 36, 17-20).

Ne sommes-nous pas dans un contexte qui ressemble à celui du Peuple de Dieu en exil ? La France, Fille aînée de l’Eglise, n’est pas fidèle aux promesses de son baptême. Beaucoup de Nations européennes méprisent leurs racines chrétiennes. Dieu pourrait dire à la France et à ces Nations européennes : vous avez déshonoré mon saint nom ! Redoublons de ferveur en ce premier mois de l’année 2020 et réparons les désobéissances à la Loi de Dieu, les reniements et les trahisons par notre prière fervente et suppliante, notre esprit de pénitence et notre fidélité aux promesses de notre baptême.

Dieu a eu le courage de châtier son Peuple, non pour se séparer définitivement de lui, mais en vue de sa conversion. Par Ézéchiel, Il fait cette prophétie : « les nations sauront que je suis le Seigneur quand je me sanctifierai en vous, à leurs yeux. Je vous tirerai d'entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai sur votre terre. » (Ez 36, 23-24). Cette prophétie d'Ézéchiel doit nous maintenir dans l’espérance : ce temps d’absence de Dieu, de dictature du relativisme et de persécutions physiques ou morales prendra fin, lorsque sera accompli le triomphe du Cœur Immaculé de Marie, prophétisé à Fatima, et qui instaurera la civilisation de l’Amour. Mais quand cela arrivera-t-il ? Dieu seul le sait ! Nous ne pouvons qu’attendre ce temps en priant, souffrant et offrant.

Dieu révèle ensuite que le retour d’exil est un don gratuit de Dieu, non mérité : « Ce n'est pas à cause de vous que je le fais, maison d'Israël, c'est pour mon saint nom que vous avez déshonoré » (Ez 36, 22). Cette révélation de Dieu nous donne confiance, en ce temps de grande tempête. Saint Jean-Paul II avait posé à la France, au Bourget, cette question fondamentale, en juin 1980 : « France, Fille aînée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? » 40 années se sont écoulées depuis cette première visite de Saint Jean-Paul II en France. En conscience, nous sommes obligés de reconnaître que nous n’avons pas répondu à l’appel de Jean-Paul II. La France, en ce 1er janvier 2020, est encore plus infidèle aux promesses de son baptême qu’en 1980 ! Mais, cependant, nous ne nous décourageons pas. La France se convertira et se relèvera, non à cause de ses mérites mais à cause de la mission que Dieu lui a donnée et à cause de l’Amour du Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie pour la France. Saint Pie X, Marthe Robin, le « petit Van » ont prophétisé la conversion de la France.

« Je ferai sur vous une aspersion d'eaux pures et vous serez purs ; de toutes vos souillures et de toutes vos abominations je vous purifierai. Et je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau ; j'ôterai de votre chair le cœur de pierre ; et je vous donnerai un cœur  de chair. Je mettrai au dedans de vous mon Esprit, et je ferai que vous suivrez mes ordonnances, que vous observerez mes lois et les pratiquerez. » (Ez 36, 25-27). Ne cessons pas de nous émerveiller devant le cœur de la prophétie d’Ezéchiel qui nous concerne évidemment ! L’année du vrai renouveau ne peut advenir en vérité que si Dieu nous donne un cœur nouveau et met en nous un esprit nouveau. Ce cœur nouveau, cet esprit nouveau, nous les avons déjà reçus aux jours de notre baptême et de notre confirmation. Mais les infidélités aux promesses de notre baptême, les résistances à l’action du Saint-Esprit ont pu avoir ces conséquences : la perte de la grâce sanctifiante ou la tiédeur ! Commençons cette année du renouveau par une bonne confession pour retrouver ce cœur nouveau qui propulse en notre être et rayonne à l’extérieur l’Amour de Dieu. Puisse Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus nous obtenir de Jésus la grâce de vivre de Son Amour ! Le cœur nouveau est un cœur animé par l’Amour de Dieu. L’esprit nouveau advient après la purification du cœur. Cet esprit ne peut plus tolérer le mensonge, car le père du mensonge est Lucifer ou Satan. Pas de compromis possible entre l’Esprit-Saint et Satan ! Accueillons la prière de Jésus et laissons-nous consacrer par Lui dans la Vérité (Jn 17,17). Ainsi, nous serons à nouveau fidèles aux promesses de notre baptême et nous comprendrons cette conviction de Mère Marie-Augusta, fruit de son union au Cœur de Jésus : « Il faut des centaines de mécréants pour pervertir une population ; il suffit d'un apôtre véritable, d'un seul pour sauver le monde entier du naufrage ». Soyons ces apôtres fidèles de Jésus !

« Cette terre, qui était dévastée, est devenue comme un jardin d'Eden » (Ez 36, 35). Cette prophétie n’est pas encore réalisée en plénitude. Elle ne le sera, c’est évident, que lorsque Jésus sera revenu dans la Gloire, et aura instauré définitivement, après la résurrection des corps et le Jugement universel, le Royaume de Dieu, annoncé et promis en chacune des huit Béatitudes. Soyons les témoins enthousiastes de ce Royaume et ne nous décourageons jamais quelles que soient les épreuves que nous aurons à vivre en cette année 2020 ! Notre espérance est sûre, elle se fonde dans la fidélité de Dieu : « Moi, le Seigneur, je dis et je fais ! » (Ez 36, 36)

Au cours de la nuit de prière de ce 31 décembre 2019, nous avons médité le message donné à Don Gobbi par le Cœur Immaculé de Marie, le 31 décembre 1994. La Vierge Marie avait dit qu’elle était une Mère douloureuse et préoccupée à cause de la grave crise qui secouait l’humanité et l’Eglise. Comment, 25 années plus tard, le Cœur Immaculé de Marie ne serait-il pas aussi douloureux et préoccupé ? Le message du 31 décembre 1997, cependant, nous empêche de nous décourager : le triomphe du Cœur Immaculé viendra et le dernier appel du Cœur Immaculé de Marie reprend celui lancé à La Salette. Il s’adresse aux apôtres des derniers temps, qui doivent vivre comme de fidèles disciples de Jésus, « méconnus et méprisés du monde », mais qui, par l’Esprit-Saint et la Vierge Marie auront les grâces pour illuminer la terre. Le dernier message du « livre bleu » rapporte également le grand appel du Cœur Immaculé de Marie : « combattez, fils de la lumière, parce que l’heure de ma bataille est arrivée ». Ce grand appel est suivi par ce grand message d’espérance : « au plus fort de l’hiver, vous êtes les bourgeons qui éclosent de mon Cœur Immaculé et que je dépose sur les rameaux de l’Eglise, pour vous dire qu’est sur le point d’arriver son plus beau printemps. Ce sera pour elle la seconde Pentecôte. »

Appelons très souvent la venue de l’Esprit-Saint par le Cœur Immaculé de Marie et soyons ce que nous devons être : des amis fidèles de Jésus et des témoins de Son Amour. Ainsi notre année 2020 sera, quoiqu’il arrive, une Sainte Année en servant Dieu, l’Eglise, l’Europe et notre Patrie, qui pour nous est la France, la Fille aînée de l’Eglise, et nous demandons à Dieu de donner à la France un cœur nouveau et un esprit nouveau.

4) Quatrième rubrique : formation

Lors de la dernière Fête de Notre-Dame des Neiges, nous vous avons invités à vous procurer le livre : « La distribution de la communion dans la main. Etudes historiques, canoniques et pastorales » de Federico Bortoli aux éditions Artège avec la préface du Cardinal Robert Sarah. Ce livre montre, une fois de plus, l’importance de la Foi en la présence réelle et substantielle de Jésus ressuscité dans le Saint-Sacrement. La réception dans une attitude d’adoration et dans un esprit d’enfance est nécessaire pour recevoir l’Eucharistie avec fruits. Ce livre vous poussera à prendre plus de temps pour adorer Jésus Eucharistie en esprit de réparation : Il est tellement offensé !

5) Cinquième rubrique : action

Plusieurs associations au service de la famille et de la vie, nous appellent à nous mobiliser afin que les nouvelles lois bioéthiques, qui déconstruiront davantage encore la famille et désacraliseront toujours plus la vie humaine, ne soient pas votées.

Pendant ce mois de janvier a lieu la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Ayons à cœur de prier et d’agir, si c’est possible, pour la réalisation de la prière de Jésus à Son Père : « qu’ils soient un pour que le monde croie » (cf. Jn 17, 21-23). L’œcuménisme dans la vérité et la charité n’est pas une option, mais une réponse au commandement de Jésus, qui appelle tous les baptisés à être « Un pour que le monde croie ».

6) Partage

Nous avons été très touchés par les 2000 amis de Notre-Dame des Neiges qui, malgré les grèves, les intempéries, et les opposants à notre projet de construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie, ont tenu à venir à St-Pierre les 14 et 21 décembre derniers.

La retraite de fin d’année, malgré plusieurs désistements dus aux grèves ou à la maladie, a été riche en grâces. 35 personnes y ont participé. Merci à tous ceux qui ont participé à la nuit de prière en notre église de Saint-Pierre. Les Cœurs de Jésus et de Marie ont été consolés ! Vous trouverez sur notre Site toutes les informations concernant l’avancée des travaux du Site Notre-Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier.

Je vous assure des prières et de l’affection de Mère Magdeleine et de tous nos frères et sœurs, je vous bénis affectueusement et vous redis : Bonne et Sainte Année du vrai renouveau. Je confie à vos prières toutes nos intentions : les vocations et le projet de construction de l’église du Cœur Immaculé de Marie. Ce projet n’est pas une menace pour le petit village de Saint-Pierre-de-Colombier, mais un don de Dieu. Nos Fondateurs en étaient convaincus. Merci de continuer à prier pour notre évêque et les prêtres de notre diocèse afin que ce projet contribue à une plus grande compréhension de nos charismes différents pour une collaboration fructueuse au service du Salut des âmes. Merci aussi de prier sans vous lasser pour les vocations d’apôtres de l’Amour, frères et sœurs, et pour notre fidélité à l’esprit de nos Fondateurs. Nous portons devant la statue de Notre-Dame des Neiges et la crèche toutes vos intentions. Nous pensons plus particulièrement à tous ceux qui, parmi vous, viennent d’être douloureusement éprouvés. Prions intensément pour notre Pape François, l’Eglise et son unité dans la vérité et la charité.

P. Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

En ce début d’année, nous tenons à remercier tous nos bienfaiteurs pour leurs dons qui ont permis, en cette année 2019, la réalisation du terrassement, du mur de soutènement, de l’enfouissement des lignes électriques, des piles de la passerelle, ainsi que l’avancée de l’aire de dépose et de la passerelle. Merci de votre prière et de votre générosité pour la suite des travaux en cette année 2020 ! Pour plus d’infos, rendez-vous sur sitendn.fmnd.org

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.
Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Janvier 2020 : un cœur nouveau et un esprit n...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers