Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les commandes !

Avec le Capitaine Darreberg et Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, redisons souvent avec confiance à la Vierge Marie : « Notre-Dame à vous les commandes ».

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Nous aurions aimé commencer cette consigne de cordée en vous annonçant que les travaux reprenaient sur le Site Notre-Dame des Neiges, comme cela avait été programmé par Mme le Préfet de l’Ardèche et ses services. Mais un diktat du ministère de la transition écologique en a décidé autrement. Voici comment le collectif « Pour notre vallée la Bourges », qui défend notre projet, a présenté sur son blog le 29 septembre au soir cette décision injuste : « Le droit de l’urbanisme n’est pas appliqué, l’Etat de droit est bafoué. Le permis a été attribué légalement et n’a fait l’objet d’aucun recours. Le préfet a souligné à plusieurs reprises le sérieux du dossier et l’excellent travail effectué par ses services. La pression exercée par des groupes radicaux a payé. Nous constatons que l’Etat veut à tout prix, y compris en commettant une grave  injustice, éviter une nouvelle occupation illégale (ZAD)... L’Etat pense acheter ainsi une année de paix sociale. La gauche écologiste et communiste s’est fortement impliquée sur ce dossier pour des motivations éloignées de la défense de l’environnement ...  La ministre de la transition écologique a imposé ses vues. Elle a donné des consignes au préfet de l’Ardèche qui a dû s’exécuter. La dimension économique a été ignorée et même méprisée. Les acteurs économiques de la vallée de la Bourges et de l’Ardèche qui s’étaient engagés sur ce chantier, et pour lequel certains avaient investi et embauché, doivent être défendus. L’écologie, mal comprise et érigée en dogme, est devenue un prétexte pour empêcher tout développement économique au nom de la défense de la planète.

Travailler durement toute la journée plutôt que manifester ou organiser des « marchés festifs », payer ses taxes et ses impôts plutôt que vivre des aides de l’Etat, respecter la loi plutôt que mener des occupations illégales et des détériorations, semble ne plus trouver grâce aujourd’hui.

Nous sommes indignés de constater que l’Etat a reculé devant une minorité d’agitateurs radicaux, qui ont utilisé des méthodes malhonnêtes pour atteindre leurs objectifsNous alertons les habitants de Saint Pierre de Colombier et les élus de l’Ardèche de tous bords et attachés au bien commun et à la ruralité, sur le risque de voir le militantisme radical prendre de l’ampleur. Saint Pierre de Colombier est devenu, dans les faits, un laboratoire sur lequel ces groupes radicaux vont s’appuyer pour imposer leur vision d’une société opposée au développement économique. Si les élus locaux, les acteurs économiques et la majorité silencieuse favorables au projet ne réagissent pas rapidement, les territoires ruraux risquent de souffrir encore davantage dans les années à venir. Les travaux doivent reprendre au plus vite sur le site Notre Dame des Neiges ». 

Nous remercions les membres du collectif « Pour notre vallée la Bourges » et nous vous invitons à visiter leur site (http://pournotrevalleelabourges.over-blog.com/), qui répond en vérité à tous les mensonges qui ont été répandus dans des Médias pour discréditer notre projet et le faire avorter.

Nous savons que vous priez et offrez beaucoup pour ce projet, car vous savez qu’il est le projet de nos Fondateurs, projet voulu de Dieu. Nous avons prié Saint Michel Archange, ce 29 septembre, dont la statue se trouve à présent sur le Site Notre-Dame des Neiges, avec la prière du Pape Léon XIII. Nous avons confiance et nous ne nous décourageons pas. Cette nouvelle injustice est, pour nous, une preuve nouvelle que si l’Enfer s’acharne tant contre la construction de la chapelle du Cœur Immaculé de Marie, c’est parce que Dieu veut cette chapelle afin que le Cœur Immaculé de Marie puisse donner beaucoup de grâces à Saint-Pierre-de-Colombier.

Nous remercions Dieu pour la cérémonie des vœux de sœur Teodora. La divine Providence permet que le pèlerinage en Pologne ait lieu, malgré l’annulation totale des vols France-Pologne. Nos pèlerins, partis en car, vivent un pèlerinage joyeux et fervent sur les traces de Saint Jean-Paul II.

Le combat olympique de la pureté dont a parlé Mère Marie-Augusta s’intensifie.

I - Avant de commencer...

Prière d'introduction

Viens Esprit de sainteté… Notre Père... Notre-Dame des Neiges, St Joseph, Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, Vénérable Délhia, St François, Ste Faustine, Bx John-H. Newman, St Bruno, St Denis, St Jean XXIII, Ste Thérèse d’Avila, Ste Marguerite-Marie, St Luc, Ste Bertille, Ste Ursule, St Jean-Paul II, Bse Clotilde, Sts Simon et Jude, Bse Chiara Luce, Sts Anges gardiens.

Effort

Prions avec confiance le rosaire, qui a accompli tant de miracles.

Parole de Dieu : Ap 12, 1-9

Ne doutons pas du triomphe du Cœur Immaculé de Marie.

« Un grand signe apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Elle est enceinte, elle crie, dans les douleurs et la torture d’un enfantement. Un autre signe apparut dans le ciel : un grand dragon, rouge feu, avec sept têtes et dix cornes, et, sur chacune des sept têtes, un diadème. Sa queue, entraînant le tiers des étoiles du ciel, les précipita sur la terre. Le Dragon vint se poster devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l’enfant dès sa naissance. Or, elle mit au monde un fils, un enfant mâle, celui qui sera le berger de toutes les nations, les conduisant avec un sceptre de fer. L’enfant fut enlevé jusqu’auprès de Dieu et de son Trône, et la Femme s’enfuit au désert, où Dieu lui a préparé une place, pour qu’elle y soit nourrie pendant mille deux cent soixante jours. Il y eut alors un combat dans le ciel : Michel, avec ses anges, dut combattre le Dragon. Le Dragon, lui aussi, combattait avec ses anges, mais il ne fut pas le plus fort ; pour eux désormais, nulle place dans le ciel. Oui, il fut rejeté, le grand Dragon, le Serpent des origines, celui qu’on nomme Diable et Satan, le séducteur du monde entier. Il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés avec lui. » (Ap 12, 1-9)

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Discipline : organisation

Voici comment le Père parlait des qualités que devaient développer les responsables : « Certaines vertus naturelles sont importantes... Il faudra donc considérer ce qu'on peut nommer les qualités de chef : clarté de vue dans les affaires, esprit d'organisation, calme suffisant en face des difficultés, énergie ». Mais le Père ne voulait décourager aucun responsable : « à condition que ces qualités naturelles existent à un certain degré, l'esprit surnaturel sera une force de développement pour les supérieurs eux-mêmes dans l'exercice de leur autorité, avec l'aide de Dieu bénissant les efforts de fidélité au devoir d'état de ceux qui ont autorité pour servir. » Développons l’esprit d’organisation pour mieux servir nos frères et sœurs.

2) Prévisions : prévisions pour ce mois du rosaire.

Chaque jour, via notre site internet, vous pourrez prier le rosaire avec nous : 6h30, 13h10, 18h00. Le samedi 17 octobre, nous aurons la joie de l’ordination sacerdotale de frère Benoît et du rassemblement des Foyers amis.

3) Consigne spirituelle : Notre-Dame, à vous les commandes !

Le titre de cette Consigne s’est imposé à moi du fait des évènements de ces derniers jours concernant la construction de la chapelle du Cœur Immaculé de Marie et du film fixe que nous passions aux adolescents et jeunes dans les années 80 sur le capitaine Darreberg. Ce film les touchait beaucoup.

Le capitaine français Darreberg, prisonnier en Allemagne après la défaite de mai-juin 1940, avait entendu l’aumônier parler des apparitions de Notre-Dame à La Salette. Il qualifiait ces apparitions de « pieuse blague ». Il décida alors de s’évader pour aller vérifier sur place. Le 20 octobre 1940, après le succès de son évasion et son pèlerinage à La Salette, il écrivit à l’aumônier du camp la lettre suivante, en signant Jacques Pèlerin : « De Notre-Dame de La Salette, que j’aurais plutôt appelée Notre-Dame des bouleversements inattendus. A la veillée, entouré d’un silence de haute distinction, mais où bruissent néanmoins toutes les ailes des Anges et tant de voix étonnantes, après avoir réfléchi sur ce détail de l’Evangile du jour : voyant les joueurs de flûte et une foule qui faisait grand bruit, Jésus leur dit : Retirez-vous ! – et sur quel ton impératif il a dû dire cela. »

Il raconta ensuite son évasion puis, arrivant à Lyon, il se retrouva face à la difficulté administrative de sa situation d’évadé, il s’entendit répondre par un fonctionnaire qu’il aurait mieux fait de rester où il était, ce qui aurait été plus simple, il commenta : « Rester où j’étais ? Comme s’il avait dépendu de moi que je fasse ou que je ne fasse pas ce voyage, car je peux bien vous le dire maintenant que je me sentais irrésistiblement appelé. Il fallait que je parte. On m’attendait et il est incorrect, n’est-ce pas, de ne point répondre dans de tels cas : “j’y vais tout de suite !” » Il poursuivit avec le détail de sa conversion, sa confession de huit années, son séjour au sanctuaire. Il acheva la missive en ajoutant : « Pendant quelques jours encore, je reste ici. Il y a de petits détails qui me paraissent dignes de réflexion prolongée et sur place. »

Depuis cette retraite qui suivit sa conversion, le lieutenant Darreberg fut un infatigable apôtre du message de La Salette qu’il vivra pleinement et répandra autour de lui. Se confiant toujours à Marie dans les coups durs (aviateur) et lui disant quand cela tournait mal, « Notre-Dame, prenez les commandes. »

Quel homme étonnant, ce capitaine Darreberg, disent ses biographes ! Evadé miraculeusement d'un camp de prisonniers, lui qui s'appelle volontiers "le pitre" ou "le farceur". se retrouve un jour sur les rudes sentiers qui mènent là-haut, dans les Alpes, au pèlerinage de La Salette, à 1800m d'altitude. Désormais il sait qu'il est investi d'une mission spéciale. Engagé dans la Résistance, il passa en Angleterre pour être incorporé à une unité de pilotes de chasse. Aux commandes de son appareil, le voici lancé dans des missions qui se terminent souvent en combats aériens. Il attaquait les avions allemands, non de haut en bas, mais de bas en haut pour, s’il était touché par l’ennemi, mourir élancé vers le Ciel. Vous pourrez trouver sur internet un livre sur ce capitaine admirable.

Vivons les évènements actuels en redisant souvent avec confiance à la Vierge Marie : « Notre-Dame à vous les commandes ». En ce mois du rosaire, les fondements du Traité de la vraie dévotion selon St Louis-Marie Grignon de Montfort, qui ont tant aidé Saint Jean-Paul II, pourraient nous permettre de mieux fonder notre dévotion mariale :

a) Dieu veut la dévotion mariale : Il a voulu librement choisir la Sainte Vierge pour qu'elle devienne la Mère du Verbe incarné. Il a voulu confier à la Sainte Vierge tous ses trésors pour qu'elle soit dispensatrice de toutes grâces, médiatrice de toutes grâces. Il a voulu que Jésus Se soumette totalement, pendant 30 ans, à sa Mère. Il veut donner ses grâces à ses enfants par son intermédiaire. Donc, n’ayons pas peur de dire et redire : « Notre-Dame à vous les commandes ! »

b) Cette dévotion aide efficacement l'homme pécheur et faible : Saint Louis-Marie est très réaliste. Il connaît la profonde misère de l'homme pécheur. Malgré la régénération du baptême, il demeure encore des mauvaises tendances en nous. Nous portons la grâce dans des vases d'argile qui peuvent se rompre à tous moments. Nous risquons sans cesse de nous laisser ravir nos trésors spirituels par Satan et les autres démons, grands veilleurs et grands ennemis de nos âmes. Nous avons donc absolument besoin d'être protégés. Si nous confions nos trésors à notre Mère, fidèle et puissante, elle les gardera et les fera fructifier bien mieux que si nous les gérions par nous-mêmes. Notre-Dame à vous les commandes afin que je ne me laisse pas dérober les trésors de grâces que Dieu m’a donnés !

c) Le saint esclavage à Marie est un libre esclavage d'amour. Personne ne nous oblige à devenir les esclaves de Notre-Dame, c'est par amour que nous voulons librement devenir les esclaves de Marie. Etre esclave d'amour, ce n'est pas être seulement serviteur. Un serviteur sert un employeur pour qui il travaille en vue d'un salaire convenu. L'esclave, lui, se donne tout entier, plus rien n'est à lui, il appartient totalement à la Sainte Vierge, et il a décidé de donner à sa Mère son corps, son âme et tous ses biens, toutes ses actions méritoires passées, présentes et futures. Tout, absolument tout ce qu'il est et ce qu'il a, appartient à Notre-Dame. Notre-Dame à vous les commandes, je suis tout à vous !

d) Etre esclave d'amour de Marie c'est être esclave d'amour de Jésus : Saint Louis-Marie a été inspiré pour révéler au plus grand nombre cette dévotion connue avant lui par quelques Saints personnages. Il a fait découvrir que l'on ne devait absolument pas redouter cet esclavage d'amour, car cet esclavage, loin d'être contraire aux engagements de notre Baptême, permet une plus grande fidélité ! Saint Louis-Marie montre que la Sainte Vierge est tellement humble que lorsqu'on lui dit : «Marie», elle répond toujours : «Dieu». Le saint esclavage d'amour à Marie, enfin, permet d'être plus donné à Jésus parce que le Saint-Esprit accourt en une âme qui s'est totalement donnée à son Epouse de prédilection. Notre-Dame à vous les commandes pour être toujours plus à Dieu !

e) Etre esclave d'amour de Marie, c'est le chemin le plus sûr pour atteindre la sainteté ! Le 19 octobre 1997, Jean-Paul II avait déclaré docteur de l'Eglise Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, par qui Dieu a voulu redonner à notre monde la voie évangélique de la sainteté : l'enfance spirituelle. La spiritualité de Saint Louis-Marie n'est absolument pas en contradiction avec celle du docteur de la science de l’Amour divin qu’a été la petite Thérèse. Dieu a inspiré Saint Louis-Marie pour donner aux baptisés un moyen sûr de devenir enfants de Dieu, dans l'esprit de l'Evangile et l'imitation de Jésus : être enfants de Marie ! La Vierge Marie est, dit-il, le moule dans lequel sont fondus les saints. Jésus a été formé dans ce moule, les membres de son Corps mystique doivent également y être formés, mais il faut se souvenir, disait Saint Louis-Marie, qu'on ne jette dans le moule que ce qui est fondu et liquide, c'est-à-dire qu'il faut détruire et fondre en vous le vieil Adam, pour devenir le nouveau en Marie" (Traité Médiaspaul, 1987, introd. p. 16).

Puisse cette consigne de cordée nous aider à faire grandir notre affection filiale envers la Vierge Marie, Mère de Dieu et notre Mère ! N’oublions pas, dans nos difficultés de famille, de travail ou de santé, que nous avons une Maman du Ciel qui veille sur nous et sur tous nos besoins du corps et de l’âme spirituelle. Oui, nous voulons faire nôtre la prière du capitaine Darreberg : Notre-Dame à vous les commandes ! Puissent nos contemporains se confier comme nous à la Vierge Marie !

4) Formation :

Le mois d’octobre est aussi le mois de la Mission. Nous vous invitons à approfondir des textes du Magistère sur la Mission et à bien assimiler les numéros 1122, 1533, 1565, 2044 et 2419 du CEC.

5) Action :

Le mois d’octobre, ne l’oublions pas enfin, est le mois du rosaire, prière préférée de St Jean-Paul II. Invitons sans peur nos amis à prier le chapelet en famille autour d’une statue de la Vierge Marie ou à l’église. Comme nous l’avons déjà dit : vous pouvez par la connexion internet, prier, chaque jour le rosaire avec nous à 6h30, 13h10 et 18h00.

Avec les baptisés et les familles n’ayons pas peur de nous engager pour la défense de la vie de sa conception à son terme naturel. Témoignons sans peur du plan de Dieu sur la famille, du bel amour et du caractère sacré de la vie humaine.

6) Partage :

Nous rendons grâce, comme nous l’avons dit dans l’introduction, pour la journée des vœux de sœur Teodora et pour la retraite de nos postulants et novices. Nous vous invitons à prier pour notre frère Benoît qui sera ordonné prêtre par notre évêque, Mgr Jean-Louis Balsa, à Saint-Pierre-de-Colombier, le samedi 17 octobre à 15 heures. Merci de tous vos messages de soutien qui nous font chaud au cœur, de vos prières et de votre générosité.

Je vous bénis affectueusement en vous assurant de la prière et de l’affection de Mère Magdeleine et je confie à vos prières toutes nos intentions, particulièrement les vocations. Notons bien sur nos agendas les deux dates de la Fête de Notre-Dame des Neiges : samedi 12 ou samedi 19 décembre 2020. Nous espérons que vous pourrez venir très nombreux et que les exigences sanitaires n’empêcheront personne de venir prier Notre-Dame des Neiges, qui a beaucoup de grâces à vous donner.

Père Bernard

III - Des nouvelles du site Notre-Dame des Neiges !

Nous vous invitons à lire sur internet notre communiqué, ainsi que le communiqué du collectif « Pour notre vallée, la Bourges » dont nous vous avons cité un extrait dans cette consigne. Nous ne baissons pas les bras et continuons à tout confier à Notre-Dame des Neiges et à Saint Joseph. Pour suivre les dernières nouvelles relatives au chantier, RdV sur sitendn.fmnd.org

Pour nous aider, vous pouvez envoyer vos dons en précisant « don pour le Site NDN », et en indiquant dans chaque cas si vous souhaitez un reçu fiscal (merci alors de nous communiquer votre adresse). Nous vous remercions pour votre aide, grande ou petite !

  • par chèque à l'ordre de « Famille Missionnaire de Notre Dame » envoyés à : FMND - Site NDN - 65 rue du Village - 07450 Saint-Pierre de Colombier
  • par carte bancaire : page spéciale ici.
  • par virement : contactez-nous.

Par ailleurs, nous sollicitons votre soutien spirituel en ces temps difficiles ! Rejoignez les "Sentinelles du Site Notre-Dame des Neiges" qui prient à cette intention ! Pour plus d'informations, rendez-vous sur sentinelles.fmnd.org !

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers