Septembre 2019 : les vertus du véritable amour pour une année de renouveau !

Humilité, vérité, fidélité, confiance, abandon, obéissance et par dessus tout l'amour...

Pour une année de renouveau !

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Le titre de notre consigne de cordée de ce mois de septembre, mois de rentrée, est comme la synthèse de nos Retraites de communauté pour préparer cette prochaine année que nous voulons être une année de renouveau. Notre consigne de septembre 2018 se concluait par cette conviction de Mère Marie-Augusta : « Et cependant ... s'élève droit, fort, impératif : l'Amour. C'est Jésus dans ses amis fidèles ». Qui peut dire en vérité avoir toujours été cet ami fidèle de Jésus ? Demandons à Notre-Dame des Neiges de nous obtenir l’Amour et le don de force pour une vraie année de renouveau afin que nous soyons ce que nous devons être pour enflammer notre monde au Feu de l’Amour divin.

Dans la lettre du mois d’août, nous vous avons parlé des activités spirituelles de cet été dont nous rendons grâce. La Retraite pour tous, début août, a été aussi riche en grâces avec 49 retraitants. Nos frères Savio et Théophane se préparent avec leurs frères et sœurs en Retraite à leurs vœux perpétuels du 8 septembre prochain. Merci de les porter dans vos prières.

Nous ne nous attendions pas à ce que des opposants mobilisent ainsi les médias au sujet du Site Notre-Dame des Neiges à Saint-Pierre-de-Colombier. De notre côté, nous ne pensions pas diffuser aussi vite ce projet dans les médias. Parmi les divers articles parus, celui du Salon Beige (voir ici) nous semble donner le meilleur aperçu du projet. Vous pouvez aussi consulter notre page internet : https://sitendn.fmnd.org. Le journal « La Croix » du 28 août a par ailleurs publié notre droit de réponse, et j’ai lu et publié un communiqué important, le dimanche 25 août, pour rétablir la vérité des faits : nous n’avons rien entrepris sans l’accord de notre évêque, Mgr Jean-Louis Balsa. (Lire ou visionner le communiqué ici)

I - Avant de commencer...

Prière d'introduction

Viens Esprit de sainteté… Notre Père... Je vous salue Marie… ND des Neiges, St Joseph, Bse Dina, Ste Mère Térésa, St Jean Gabriel, St Grégoire le Grand, St Jean Chrysostome, St Matthieu, St Maurice, St Padre Pio, St Vincent de Paul, Bse Chiara Luce, Sts Côme et Damien, Ste Thérèse Couderc, St Venceslas, Sts Michel, Gabriel et Raphaël, St Jérôme, Saints Patrons, Saints Anges gardiens.

Effort

Vivre ce mois de rentrée avec un cœur jeune et enthousiaste.

Parole de Dieu : Ap 2, 1-7

«  À l’ange de l’Église qui est à Éphèse, écris : Ainsi parle celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, qui marche au milieu des sept chandeliers d’or :Je connais tes actions, ta peine, ta persévérance, je sais que tu ne peux supporter les malfaisants ; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres et ne le sont pas ; tu as découvert qu’ils étaient menteurs. Tu ne manques pas de persévérance, et tu as tant supporté pour mon nom, sans ménager ta peine. Mais j’ai contre toi que ton premier amour, tu l’as abandonné. Eh bien, rappelle-toi d’où tu es tombé, convertis-toi, reviens à tes premières actions. Sinon je vais venir à toi et je délogerai ton chandelier de sa place, si tu ne t’es pas converti. Pourtant, tu as cela pour toi que tu détestes les agissements des Nicolaïtes – et je les déteste, moi aussi. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises. Au vainqueur, je donnerai de goûter à l’arbre de la vie qui est dans le paradis de Dieu. » (Ap 2, 1-7)

 

II - Les rubriques du carnet de cordée

1) Première rubrique du carnet de cordée : discipline et méthode

Saint Ignace de Loyola utilisait trois verbes importants qui peuvent beaucoup aider pour être plus disciplinés et plus méthodiques : vouloir, prévoir et revoir. La velléité ne suffit pas, il faut se décider par un acte ferme de volonté pour une vraie discipline de vie et pour une action méthodique. Vouloir est la première étape nécessaire mais pas suffisante : nous devons prévoir ce que nous ferons demain. Et à la fin de notre journée, prenons un petit temps pour revoir les réussites ou les échecs : c’est l’examen de conscience. Dans la lumière de Jésus, nous ne nous découragerons jamais. Soyons dans la vérité !

2) Deuxième rubrique : obédiences

Leur but est d’aider les autres à grandir et à devenir meilleurs. L’obédience ne doit jamais être donnée pour humilier son frère, mais pour l’aider à réaliser telle action, à oser telle rencontre qu’il n’aurait jamais eu l’audace par lui-même d’entreprendre. Les apôtres ne seraient jamais partis évangéliser toutes les Nations, si Jésus ne les avait pas envoyés. Accueillons aussi les obédiences que l’on nous donnera pour grandir.

3) Troisième rubrique : consigne spirituelle : En avant pour une année de renouveau !

Nous avons été particulièrement interpelés en nos Retraites de communauté par cet appel qui est, de fait, l’appel lancé par Jésus aux sept Eglises de l’Apocalypse. Nous avons, tous, besoin de renouveau. Nous avons choisi la lettre de Jésus à l’Eglise d’Ephèse (Ap 2, 1-7), nous aurions pu choisir celle à l’Eglise de Laodicée (Ap 3, 14-22). Nous pouvons nous retrouver en chacune de ces 7 Eglises. Jésus, par Saint Jean, n’a pas voulu décourager les chrétiens de ces Eglises, mais les appeler à retrouver leur ferveur première. Jésus nous appelle à un vrai renouveau. N’ayons pas peur de nous décider avec détermination pour la sainteté !

Dans l’humilité : ne soyons ni téméraires comme Pierre avant la Passion, ni orgueilleux comme les anges rebelles qui sont devenus des démons. Personne ne peut, par ses seules forces, tendre à la sainteté et se décider pour une année de renouveau. Nous avons, tous, besoin de la grâce de Dieu. Saint Augustin, que nous venons de fêter, s’est opposé au moine Pélage qui considérait que tout chrétien pouvait atteindre la sainteté par ses propres forces et son libre arbitre et minimisait ainsi le rôle de la grâce divine. Saint Augustin, par sa vie et par l’évangile, savait que sans Jésus, on ne peut rien faire (Jn 15, 5). Notre-Seigneur avait éclairé Saint Paul : « Ma grâce te suffit, Ma Puissance se déploie dans la faiblesse » (2 Co 12, 9). La Vierge Marie est le modèle parfait de l’humilité !

Dans la vérité : nous avons choisi comme thème de la prochaine année : « consacre-les dans la vérité » (Jn 17, 17). Désirons ardemment être consacrés par Jésus dans la Vérité et être des témoins courageux et crédibles de la Vérité. Menons énergiquement le combat contre le mensonge dont Satan est le père. Le combat pour la vérité est une urgence pour tous. Comme nous le disions en août, la première homélie du Pape François, interprétation de l’Exercice « des deux étendards », était très importante : choisir le Christ et sa Croix ou Lucifer et la mondanité. Elle pourrait être ainsi actualisée : choisir Jésus et la Vérité ou Lucifer et le mensonge. Vouloir une année de renouveau sans faire le choix courageux de la vérité serait contradictoire. Un tel choix est possible si Jésus nous consacre dans la Vérité !

Dans la fidélité : il est enseigné au numéro 177 du Compendium du CEC : « Les fidèles sont ceux qui, incorporés au Christ par le Baptême, sont établis membres du peuple de Dieu. Rendus participants, selon leur condition propre, aux fonctions sacerdotale, prophétique et royale du Christ, ils sont appelés à exercer la mission confiée par Dieu à l'Église. Entre eux, demeure une véritable égalité en raison de leur dignité de fils de Dieu ». Saint Léon le Grand disait : «Reconnais, ô chrétien, ta dignité... Souviens-toi de quelle tête et de quel corps tu es membre » (Saint Léon, Sermons, t. IV, SC 200). Le renouveau pour lequel nous voulons nous engager est le renouveau de ceux qui appartiennent au Christ. Saint Paul était convaincu que sa vie, c’était le Christ, qui vivait en lui (Ga 2, 19-20). Être fidèle, c’est vivre dans l’imitation de Jésus. N’oublions pas notre dignité de chrétien !

Dans la confiance : l’année du renouveau serait aussi impossible sans la confiance. Le passage évangélique de Pierre marchant sur les eaux est significatif (Mt 14, 22-33). Pierre a eu confiance en Jésus : il est sorti de la barque pour marcher sur les eaux à la rencontre de Jésus, puis il a eu peur et il s’est enfoncé dans les eaux. Il a saisi la main de Jésus pour être sauvé. Nous aussi, ayons confiance en Jésus et saisissons Sa main pour ne pas couler ! Ayons aussi confiance en ceux qui ont grâces d’état pour nous aider au nom de Jésus. Soyons des témoins de la confiance en Jésus et en Son Eglise.

L’abandon : Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus écrivait dans un poème sur l’abandon : « Seul l’Abandon me livre en tes bras, ô Jésus. C’est lui qui me fait vivre de la vie des élus. A Toi je m’abandonne, Ô mon Divin Époux, et je n’ambitionne que ton regard si doux ». L’abandon, c’est l’esprit d’enfance. Redevenons des enfants comme Jésus nous le demande (Mt 19, 13-15). Pour devenir plus sûrement un enfant, consacrons-nous au Cœur Immaculé de Marie et laissons-nous guider par la Sainte Vierge. Soyons de petits enfants abandonnés comme l’Enfant-Jésus blotti en ses bras.

L’obéissance aimante : ne laissons pas croire que l’obéissance empêche d’être libre ! Jésus est le Grand Obéissant à Son Père. La Vierge Marie et St Joseph sont parfaits modèles d’obéissance. Pour être fructueuse, l’obéissance doit être confiante et aimante. Obéissons à la Loi de Dieu, à l’évangile, à l’Eglise, à ceux qui ont autorité dans la famille et la société si, bien sûr, ils ne nous donnent pas des ordres en contradiction à la Loi de Dieu. En ce dernier cas, nous devons dire à la suite des apôtres : « nous avons décidé d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Ac 5, 29).

Et toujours et partout l’amour : comment notre année pourrait-elle être une année de renouveau sans être une année d’amour ? Mère Marie-Augusta exhortait ainsi ses enfants spirituels : « Allez de l’avant dans vos découvertes de l’Amour … L'Amour, c'est vivre à fond et sans limites ; c'est être tout à tous (I Cor 9, 22) ; c'est le don de soi absolu et sans réserves, et c'est se garder intégralement à son Dieu. L'Amour, c'est l'affection de la perfection dans les moindres choses, matérielles et spirituelles (Lc 6, 10), un profond respect et l'imitation de toutes les vertus. L'Amour, c'est l'attention fixe à ce que l'on fait, dans le don total de chaque instant qui appartient à Dieu. L'Amour, c'est tout : c'est simple, c'est riche, c'est pauvre, c'est humble, c'est obéissant, etc., c'est amoureux, c'est doux, c'est violent, c'est bon par-dessus tout ». Sainte Bernadette disait : « Je ne vivrai pas un instant que je ne le passe en aimant. J'aurai toujours assez de santé mais jamais assez d'amour». (www.sainte-bernadette-soubirous-nevers.com). Saint Augustin, quant à lui, nous exhorte ainsi : « Aime de l’amour de dilection et fais ce que tu veux = dilige et fac quod vis ! »

4) Quatrième rubrique : Formation

Il est important de bien assimiler le Catéchisme de l’Eglise Catholique. Commençons en ce mois de rentrée par approfondir les premiers articles de la troisième partie du CEC : la vie dans le Christ des numéros 1691 à 1729. La morale chrétienne n’est ni un carcan, ni un fardeau, mais un don de Dieu en vue du vrai bonheur de l’homme. Dieu nous a créés pour le Bonheur éternel !

5) Cinquième rubrique : Mission : le témoignage

Mère Marie-Augusta disait à ses enfants spirituels : « Un don précieux à l'apôtre est celui de l'expression sous toutes ses formes, la parole, la plume, la sympathie témoignée. Que nous sert-il de comprendre les besoins des autres et d'avoir un message à leur transmettre, si le manque de liberté, d'adaptation, une gaucherie ou sécheresse habituelle, nous empêchent de prendre contact avec eux ? La personnalité de l'apôtre de l'Amour ne doit pas avoir un certain genre d'attirance qui arrête à lui l'amour des hommes ; il doit agir comme l'ange qui, d'un signe mystérieux, montre la voie et disparaît. L'apôtre de l 'Amour dénoue le lien du filet pour libérer le vol de l'âme, mais cela sans violence, dans une note de liberté, de pureté, de sérénité, de douceur qui est celle même de l’Évangile ». Ne soyons pas timides pour témoigner de notre Foi, de notre joie chrétienne et de notre espérance. Témoignons-en toujours, cependant, en tenant compte des conseils inspirés de Mère Marie-Augusta. Soyons comme l’ange qui montre la route et disparaît. N’attirons pas à nous mais conduisons à Jésus.

6) Sixième rubrique : partage

Mère Marie-Augusta disait encore : « Ne nous inquiétons d'aucune critique humaine, mais ayons beaucoup de discernement dans nos partages ; veillons pour ne pas causer le scandale des faibles qui peuvent nous entourer. Soyons de plus en plus vérité. En famille, nous n'avons pas à dissimuler notre souffrance, tout en nous fortifiant de plus en plus dans l'amour de Jésus ». Partageons sur ce que nous avons fait pendant ces deux mois d’été. Soyons enthousiastes pour parler des rencontres que nous avons eues, des découvertes que nous avons faites (nouveaux paysages, beauté de la nature …) et n’oublions pas de partager nos joies et notre espérance et pas seulement tristesses et angoisse. N’oublions jamais la Constitution pastorale de Vatican II « Gaudium et Spes = joie et espérance ».

7) Actualité de l’Eglise et du monde

Notre Pape François désire que le mois d’octobre 2019 soit un mois missionnaire extraordinaire afin d’alimenter l’ardeur de l’activité évangélisatrice de l’Église ad gentes. Il y a 100 ans, Benoît XV donnait la lettre apostolique Maximum Illud pour replacer l’Évangile et son annonce au centre de l’engagement missionnaire. Le pape François veut réaffirmer par sa décision d’un mois missionnaire extraordinaire de l’implication de toute l’Église dans l’élan missionnaire, tel que l’a souhaité le concile Vatican II. Préparons-nous donc à vivre ce mois missionnaire extraordinaire avec enthousiasme.

 

Nous vous souhaitons une bonne rentrée et nous vous assurons de nos prières et de notre affection. Je confie encore à vos prières les retraites de la communauté, la profession des vœux perpétuels de nos frères Savio et Théophane, le dimanche 8 septembre, et les vocations. Je vous bénis paternellement et vous remercie de ne pas vous lasser de prier pour les travaux actuels sur le Site Notre-Dame des Neiges à Saint-Pierre et pour le projet de l’église du Cœur Immaculé de Marie. Nous confions à Jésus, à Notre-Dame des Neiges et à Saint Joseph toutes vos intentions et vos soucis de famille, de santé et de travail.

Père Bernard

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Septembre 2019 : exercer les vertus pour un v...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers