Médiathèque

La dignité de l’homme et de la femme blessée par le péché (00:30:00)

Publié le par

Il faut considérer l’homme et la femme « historiques », blessés par le pêché. L’emprisonnement du « moi » est un obstacle au don. Le péché originel est partie intégrante de la vérité révélée et son évitement nuit considérablement au bon développement de la théologie. La justification du péché propre à l’homme ou propre à la femme, empoisonne la relation homme-femme. Ignorer la blessure du péché originel empêche la compréhension de la nature masculine et féminine. Actuellement, l’enfer s’acharne sur la maternité et la virginité, sur la femme qui transmet la vie. Ainsi le malin s’emploie à empêcher la transmission de la vie. C’est ainsi que l’esprit moderne tend à empêcher l’éducation de l’homme par la femme. En luttant contre le péché, l’homme libère sa force d’âme qui se donne sans limite pour sauver la civilisation (exemple du débarquement militaire du 6 août 1944). L’homme d’aujourd’hui est appelé pour sauver la famille et faire naître la civilisation de l’amour, si besoin en se sacrifiant. Retrouvez tous les enseignements de la session (vidéo, MP3, textes) sur http://session.fmnd.org

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2019 : mois du Rosaire et de la Missi...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers