Juillet 2020 : Préparons-nous à servir Jésus et son Eglise en petits enfants et en vaillants guerriers

Préparons-nous à servir Jésus et son Eglise 

en petits enfants et en vaillants guerriers, simples comme la colombe et prudents comme le serpent

Bien chers amis, bien chers jeunes amis,

Nous vous remercions pour vos messages de condoléances et de soutien en ce temps où la communauté a été éprouvée par la pâque de sœur Jeane et par les bruyantes et violentes contestations  de notre projet de construction de la chapelle du Cœur Immaculé de Marie.

La Messe des funérailles de sœur Jeane a été priante et simple, comme elle l’aurait souhaité. Notre sœur a été une religieuse exemplaire dans le don total d’elle-même. Elle a vécu, dans ses cinq dernières semaines, un douloureux évangile de la souffrance, mais cet évangile, elle l’a vécu avec la force de Jésus et de l’Esprit-Saint. Elle a beaucoup offert avec amour pour le Salut des âmes. Elle ne pouvait plus parler à cause de son AVC, mais ses sœurs l’ont entendu prier avec ces mots qu’elle avait l’habitude d’utiliser: « Jésus, Marie, je vous aime, sauvez les âmes, sauvez les consacrés! »

L’association « pour l’avenir de Saint-Pierre-de-Colombier » et le collectif « des amis.es de la Bourges », les principaux opposants à notre projet, se disent «-violents et non anticléricaux ». Mais la manifestation non-déclarée et non autorisée à la fin de la Messe dominicale du dimanche 10 novembre 2019, avec des slogans anticléricaux et des appels à la révolution, était violente ; la manifestation non-déclarée et non autorisée du samedi 14 décembre 2019, lors de la première partie de la Fête de Notre-Dame des Neiges, qui a gravement perturbé le pèlerinage déclaré et autorisé en l’honneur de Notre-Dame des Neiges, a été plus violente encore ; la manifestation du 13 juin dernier avec l’occupation du Site par des zadistes n’était, c’est évident, ni non violente, ni non anticléricale ! Nos opposants ont médiatisé au maximum la contestation contre la construction de la chapelle du Cœur Immaculé de Marie. L’emballement médiatique concerne la construction de la chapelle du Cœur Immaculé de Marie. Notre consécration du 19 juin, préparée par une neuvaine de semaines, était bien nécessaire. Ne prenons pas peur et ayons confiance en notre Père céleste, en Jésus, Marie et Joseph, à Saint Michel Archange et aux Anges et aux Saints.

En ce 2 juillet, nous nous sommes confiés à Notre-Dame, Médiatrice de toutes grâces. Beaucoup de nos contemporains sont inquiets et angoissés. Soyons des témoins de l'espérance chrétienne et de la joie évangélique à la suite de la Bse Eugénie, fêtée en ce 2 juillet également, et qui ne cessait de dire : « pourvu que Jésus soit content! »

I - Avant de commencer...

Prière d’introduction

Notre-Dame des Neiges, Saint Joseph, St Thomas, Bse Eugénie, vénérable Antonietta, Ste Maria Goretti, Ste Marie-Hermine, St Benoît, St Camille, Ste Zélie et St Louis, vénérable Jacques Sevin, St Jacques, Ste Marie-Magdeleine, Ste Marguerite de Pisidie, Ste Marthe et Ste Brigitte, Ste Anne et St Joachim, Ste Colombe, St Léopold, St Ignace de Loyola, Sts Patrons et Sts Anges gardiens.

Parole de Dieu : Eph 6, 10 - 20

Puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes. Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. En toute circonstance, que l’Esprit vous donne de prier et de supplier : restez éveillés, soyez assidus à la supplication pour tous les fidèles. Priez aussi pour moi : qu’une parole juste me soit donnée quand j’ouvre la bouche pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Évangile dont je suis l’ambassadeur, dans mes chaînes. Priez donc afin que je trouve dans l’Évangile pleine assurance pour parler comme je le dois.

II - Les rubriques du carnet de cordée 

1) Discipline de vite : attention à l’esprit du far-niente !

Ce temps d'été ne sera fructueux pour nos âmes et nos corps que si nous maintenons une certaine discipline de vie.

2) Prévisions

Prévoyons les rencontres familiales ou amicales, les temps de repos et les temps pour Dieu : Messe, chapelet, participation à des activités spirituelles.

3) Consigne spirituelle : « petits enfants, vaillants guerriers, simples comme la colombe, prudents comme le serpent »

La première partie de notre consigne de cordée est tirée d’une poésie de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus (« Jésus Seul » PN36) dont le refrain est: « Ma seule paix, mon seul bonheur, mon seul Amour, c’est toi Seigneur! »

La strophe qui nous intéresse : « Je veux t’aimer comme un petit enfant. Je veux lutter comme un guerrier vaillant. Comme un enfant plein de délicatesses je veux, Seigneur, te combler de caresses. Et dans le champ de mon apostolat, comme un guerrier je m’élance au combat !... ».

Puissent ces paroles du docteur de la science de l’Amour divin nous habiter en ces temps où beaucoup de nos contemporains ont peur et sont découragés en pensant à la rentrée qui sera difficile pour tous. Profitons de ce temps d’été pour vivre en vérité le refrain de la poésie de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus : que Jésus soit notre seule paix, notre seul bonheur, notre seul Amour. Il le sera si nous en prenons les moyens spirituels. Recevons souvent Jésus Eucharistie, mais recevons-Le en état de grâce. Recourons très souvent au sacrement de pénitence qui nous obtiendra la grâce sacramentelle du pardon de nos péchés et de la préservation du péché mortel qui tue la grâce sanctifiante en l'âme. La lecture de la Parole de Dieu, la participation à l'Office divin, la prière du rosaire, la méditation et l'adoration feront grandir notre union au Cœur de Jésus. Mère Marie-Augusta disait à ses enfants spirituels :

Jésus régnera malgré Satan et ses suppôts: chaque fois que l'Œuvre du Sacré-Cœur ne produit pas ce qu'elle doit produire, ce n'est certes pas que Jésus a oublié ses promesses ou que la puissance de son Amour a diminué ; mais il ne faut pas vouloir moissonner le soir ce qu'on a semé le matin. Si vous croyez, si vous croyez, vous verrez la puissance du Cœur de Jésus. L'apôtre, comme la vertu, n'a pas d'échec quand il est apôtre de l'Amour. Vous aurez des échecs de forme, des contrariétés, des humiliations, des critiques : tout cela des coups de fouet ; mais des échecs de fond  : jamais. Ne nous effrayons pas des vagues qui montent, de la tempête qui gronde. Mes enfants très chers, méritez, méritez ; aimez Notre-Seigneur comme Il nous aime, d'un amour grand, généreux, d'un amour de croix. Offrez, offrez vos cœurs ; brûlez, brûlez du feu de l'amour et du zèle. Soyez pour Jésus des confidents, des apôtres, des amis : Il n'en trouve pas parce que c'est sur la Croix qu'Il parle, qu'Il sauve, qu'Il souffre. Soyez bien la copie de Jésus : charité, amour.

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus voulait aimer Jésus comme un petit enfant. La spiritualité de l'enfance spirituelle n'est ni mièvre, ni infantilisante. Elle est profondément évangélique.

Jésus a dit à ses disciples :

En vérité, Je vous le déclare, si vous ne changez pas et ne devenez pas comme les enfants, non, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux. Celui-là donc qui se fera petit comme cet enfant, voilà le plus grand dans le Royaume des Cieux (Mt 18, 3-4).

Mère Marie-Augusta disait :

Contemplons Jésus qui s'est fait pour nous petit enfant. Entourons-Le de notre affection comme l'a fait sa Mère. Imitons Jésus enfant, grandissons comme Lui au service du Père. Connaissons Jésus dès la crèche et jusqu'au calvaire. Comme Jésus enfant, soyons toute confiance et tout abandon dans l'amour du Père. Que la prière, que l'amour nous saisisse et nous possède… La grâce nous porte et nous soutient toujours et nous sommes capables de glisser sur la pente facile proposée par le démon ; alors humilions-nous, demandons pardon, reconnaissons nos torts, confions-nous filialement comme le petit enfant abandonné et sans force entre les bras sûrs de sa maman... Je le répète : faisons-nous petits, doux, humbles, bien maniables ; qu'importe l'insignifiance des paroles : une maman sourit du babillage grotesque de son enfant. Développez votre amour, votre confiance, votre abandon. nous avons ce qu'il faut pour vaincre nos défauts ; qu'ils ne soient plus un appui du démon. Pour cela il faut devenir comme un petit enfant... Si nous souffrons, Jésus est notre soutien, notre amour. Soyons bien comme le petit enfant. obéissons bien et restons toujours et de plus en plus confiants comme le petit enfant. Soyez plus confiants, plus abandonnés. Entourez Jésus d'amour et Il déversera à flots sa miséricorde. L'amour pur du petit enfant rend si simple dans la naïveté qu'il nous rend irrésistibles à son Cœur. Aimons et rendons l'amour comme Jésus aime Lui-même … Si vous pouviez comprendre comment Jésus nous aime dans un abandon filial ! N'oublions pas que nous devons faire confiance comme le petit enfant, simple, affectueux, reconnaissant.

Nos Fondateurs ont vécu, comme Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, l’esprit d’enfance évangélique. Ne nous laissons pas influencer par l’esprit de violence et de haine que Satan veut faire régner en notre monde. Ne rendons pas le mal pour le mal (1 P 3,9), n'utilisons pas les méthodes de ceux qui s'opposent illégalement à notre projet, mais rayonnons toujours et avec tous l'esprit des Béatitudes. Alors la Puissance de Jésus se déploiera dans notre faiblesse !

Vaillant guerrier ! Ce désir de la petite Thérèse n’est pas en contradiction avec l’esprit d’enfance qu’elle vivait et que Mère Marie-Augusta nous demande de vivre. Celui, au contraire, qui a le cœur pur d’un petit enfant peut devenir un vaillant guerrier. Il collabore avec Jésus et la Vierge Marie au combat contre les forces de l’Enfer. Dans la 7e Béatitude (Mt 5, 9), Jésus demande à ses disciples d'être des «pacifiques» et non des non-violents « pacifistes ». Être pacifiques, c'est s’engager courageusement pour mettre la paix là où elle n’est pas.

Le chapitre 12 de l’Apocalypse est une prophétie du grand combat du Dragon rouge contre la Femme. Saint Michel est le parfait modèle du vaillant guerrier. Demandons-lui de nous obtenir les grâces pour faire triompher la Vérité, le Bien et l'Amour.

Ste Jeanne d’Arc a vécu l'esprit d'enfance évangélique et elle a été une vaillante guerrière.

St Jean-Paul II, dans son dernier livre Levez-vous ! Allons!, disait :

Le manque de force est le début de la défaite. Pour un apôtre, le témoignage rendu à la vérité est essentiel. Et cela exige toujours la force. La plus grande faiblesse de l’apôtre est la peur. C'est le manque de foi dans la puissance du Maître qui réveille la peur ; cette dernière oppresse le cœur et serre la gorge. L'apôtre cesse alors de professer. Reste-t-il apôtre ? Celui qui se tait face aux ennemis d'une cause enhardit ces derniers.La peur de l'apôtre est le premier allié des ennemis de la cause.la peur contraindre à se taire, telle est la première besogne de la stratégie des impies. La terreur utilisée par toute dictature est calculée sur la peur des apôtres. Le Christ ne s’est pas laissé terroriser par les hommes. Sorti dans la foule, il dit avec courage : « c'est moi »... On ne peut vraiment pas tourner le dos à la vérité, ni arrêter de l’annoncer, ni la cacher, même s’il s’agit d’une vérité difficile, dont la révélation s’accompagne d’une grande souffrance. En cela, il n’y a pas d’espace pour des compromissions, pour un recours opportuniste à la diplomatie humaine. Il faut témoignage à la vérité, même au prix de persécutions, jusqu’au prix du sang, comme le Christ Lui-même l’a fait. Dans les épreuves, pouvons nous sentir seuls, mais jamais ne nous abandonne la grâce divine, la grâce d'une foi victorieuse. C'est pourquoi nous pouvons fermement envisager de surmonter de manière victorieuse toutes épreuves, même les plus difficiles.

Simples comme la colombe, prudents comme le serpent (Mt 10, 16). Ces deux qualités que Jésus demande à ses disciples de vivre, alors qu'Il les envoie au milieu des loups, nous aideront à être de petits enfants et de vaillants guerriers ! Un commentateur de ce passage évangélique écrit :

Il faut certainement de l’intelligence pour éviter une certaine perversion possible de la douceur et de l’amour. La mollesse et la faiblesse ne sont pas constructives. L'Évangile n'est pas une incitation à la passivité, il invite, au contraire, à une certaine intelligence active. Et pourtant il faut tout donner jusqu’à sa vie, il ne faut jamais se départir de son idéal de pureté, ni perdre son âme en quelque sorte. La colombe doit sans cesse tempérer le serpent et vice-versa.

Notre Père Fondateur nous citait souvent ce verset de l’évangile. Mère Marie-Augusta disait : « Pour finir de nous dompter, notre amour est notre force invincible. Soyez soumis et aimants, forts et énergiques, doux et fermes. »

Puisse ce temps d’été nous aider à nous préparer à une rentrée difficile, mais ne baissons pas les bras à l’avance. Jésus nous appelle à vivre les Béatitudes qui, de fait, nous révèlent comment être de petits enfants et de vaillants guerriers, forts dans la Foi et fidèles, simples comme la colombe et prudents comme le serpent. Notre-Seigneur nous dit aussi comme à Josué :

Sois fort et courageux. Oui, c'est toi qui donneras en partage à ce peuple le pays que j'ai promis à ses ancêtres. Sois fort et très courageux. Efforce-toi d'obéir à toute la loi que mon serviteur Moïse t'a donnée. Ne t'éloigne jamais de cette loi. Alors tu réussiras dans tout ce que tu feras. Répète sans cesse les enseignements du livre de la loi, redis-les dans ton cœur jour et nuit. Ainsi tu t'efforceras d'obéir à tout ce qui est écrit. De cette façon, tu mèneras tes projets avec succès et ils réussiront. Je t’ai commandé d’être fort et courageux. Ne tremble pas, n’aie pas peur, car moi, le SEIGNEUR ton Dieu, je serai avec toi partout où tu iras (Js 1, 6-9).

Cette exhortation de Dieu à Josué, qui conclut notre consigne de cordée, révèle le lien entre obéissance à la Loi de Dieu (être un petit enfant) et être fort et courageux (vaillant guerrier).

4) Formation pour cet été

Nous vous invitons à suivre la Session « Témoins de la grande Tradition de l'Eglise » en visioconférence ou en direct à Saint-Pierre-de-Colombier, samedi 11 et dimanche 12 juillet. Les retraites pour tous sont aussi des temps importants de formation. Celle de Saint-Pierre avec le nouveau thème se déroulera du 5 au 12 août. D’autres retraites sont proposées en nos autres Foyers.

5) Action

N’oublions pas notre mission de témoins de Jésus !

6) Partage

Nous vous remercions encore pour votre soutien, vos prières et votre générosité. Nous vous invitons à venir fêter solennellement la Vierge Marie, le 15 août prochain, à Saint-Pierre et aux vœux perpétuels de sœur Téodora, le samedi 5 septembre. Nous confions à vos prières nos activités d'été : colonie, camps ados, pèlerinage jeunes.

En union avec Mère Magdeleine et nos frères et sœurs, nous vous souhaitons un  temps d'été, ressourçant et reposant. Puissions-nous dans le calme et la prière, nous préparer à la difficile rentrée qui nous attend, en étant de petits enfants de Dieu et de vaillants guerriers, dans l'imitation de Sainte Jeanne d'Arc, de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de Mère Marie-Augusta.

Nous vous assurons de nos prières à toutes vos intentions et de notre grande affection. Nous vous remercions encore de prier pour les vocations de frères et sœurs, pour notre fidélité et pour que la Volonté de Dieu concernant le Site de ND des Neiges se réalise pleinement malgré l’acharnement de l’Enfer contre la construction de la chapelle du Cœur Immaculé de Marie.

Que voulez-vous faire ?
Consulter la consigne spitrituelle
Octobre 2020 : Notre-Dame, à vous les command...
Prier en direct avec les offices
S'informer de nos actualités
S'inscrire à nos activités
Se former grâce à nos dossiers